La Thérapie de couple

Pourquoi une thérapie de couple ?

La thérapie de couple, tout comme la thérapie individuelle, est une démarche répondant au désir de quitter une souffrance. Tout comme une personne en difficulté, en détresse, peut demander de l'aide avec un espoir légitime d'être secourue, un couple peut effectuer une telle démarche. Tel est le sens général d'une thérapie de couple. Et, bien évidemment, le thérapeute de couple n'est ni un avocat ni un magistrat, et donc il ne fait généralement ni arbitrage, ni  jugements.

 

Quand faut-il consulter ?

Quand chacun reproche à l'autre d'être la cause de sa souffrance et se vit comme une victime. Dans un couple, on passe par des hauts et des bas. Or il peut arriver que les deux partenaires n'arrivent plus à sortir de ce système de ressentiment et d'accusations réciproques. Chacun ne voit plus que les problèmes que l'autre lui apporte, ne croit plus en ses capacités de changer. C'est le blocage. On sent qu'alors il ne s'agit plus d'une crise passagère. La seule façon de s'en sortir est d'introduire un tiers dans la relation, qui va permettre de rétablir la communication.

 

Seul ou ensemble ?

le conjoint qui consulte n’est pas forcément celui qui souffre le plus, aussi il est  conseillé de consulter à deux lors de la 1ère séance. C’est le point de départ nécessaire pour prendre, en accord avec soi même et en accord avec l’autre, des décisions ou de nouvelles orientations.

Par la suite, les entretiens pourront se faire en individuel si le couple le décide ou si je pense que cela est préférable.

 

Le paradoxe d’une thérapie réussie ?

Si la thérapie permet au couple de remettre à jour le contrat de vie à deux, il arrive qu’elle en scelle la fin.

Le paradoxe de la thérapie de couple réside en cela : elle peut aussi être réussie et se conclure par une séparation.

Texte à réfléchir de Françoise Leppert.

Conte d’un décompte

L’1 d’entre vous m’a appelée,
Au téléphone j’ai entendu une voix,
L’espace d’un instant, je vous ai imaginé 1.
Puis vous m’avez dit : j’appelle pour mon couple, et vous voilà 2.
Je m’engage dans un pari fou :
Donner Rendez-Vous à l’1 pour les 2.
Et le jour de la 1ère séance arrive.
Chez moi, même si vous êtes très fusionnels,
Il n’est pas possible de passer la porte à 2.
Alors l’1 rentre, et l’autre suit.
Finalement, le temps d’une séance, nous voilà 3.
Infime écart qui ouvre un monde.
Et dans cet écart, je vous accueille,
Vous Madame, Vous Monsieur, Vous le couple.
Alors finalement vous êtes 3, et nous voilà 4 !
Drôle d’arithmétique, me direz-vous.
Arithmétique qui vous déroute
Qui vous sort de votre route.
C’est cela que nous explorons ensemble, la déroute
Pour que dans l’impasse qui vous a fait m’appeler,
Une autre route soit possible,
Chemin de traverse, autoroute, chemin forestier,
Route bitumée, à sens unique, à double sens, route à inventer,
C’est vous, vous 1, vous 2, vous 3 qui choisirez.

Françoise Leppert